Couverture du livreL'un des livres d’amour les plus emblématiques connaît enfin une suite, soixante-dix ans après sa parution. Il fallait oser s’attaquer à Autant en emporte le vent. Ma soeur m'a passé le livre, un gros livre qui m'a replongé dans les lointains souvenir de Tara et je viens de finir, les 546 pages en diagonale tant j'étais pressée de découvrir l'autre version de l'histoire, lol... Qui ne se souvient de l’expression favorite de Scarlett: «taratata»?
Voici donc "Le Clan Rhett Butler" de Daniel McCaig.
Autant en emporte le vent (titre original en anglais «Gone with the Wind») est un roman écrit par Margaret Mitchell au début du XXe siècle, son seul roman. Il est paru en 1936 et a reçu le prix Pulitzer en 1937.GoneWithTheWind
C’est un mythe!
Le roman-fleuve de Margaret Mitchell sorti en 1936 a fait rêver des générations de petites filles. La terrible Scarlett O’Hara, une héroïne au caractère bien trempé, immortalisée par la prestation de Vivien Leigh dans le film sorti seulement trois ans plus tard aux États-Unis, n’a pas fini de faire couler l’encre. Elle a déjà été lue par 28 millions de lecteurs à travers le monde. Un succès qui assure aux éditeurs une belle vitrine à celui qui saura écrire une suite...
Une suite qui est plus précisément un flash-back puisque «Rhett Butler's people» nous ramène plusieurs années avant le début de la saga. Le roman, raconté du point de vue de Rhett, commence alors qu'il est âgé de vingt-et-un ans... Sortez vos mouchoirs les filles, ;-D.
Passionner les foules...
Car la fin du roman a laissé ces mêmes générations de lectrices dans un désarroi total. Quoi? Une histoire d’amour qui ne se termine pas bien? Comment accepter que Rhett et Scarlett ne finissent pas leurs jours ensemble? C’est sans doute la force de ce roman qui ne cesse de passionner les foules. Depuis le 12 novembre 2007, Autant en emporte le vent a une suite. Et c’est Rhett Butler qui en est le héros vais-je lire ça et là sur Internet pour faire mon article.
Les héritiers de Margaret Mitchell ont cautionné ce roman (contrairement au Scarlett d’Alexandra Ripley paru en 1993), sorti simultanément en France, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Allemagne. A l’écriture, Donald McCaig, spécialiste de la guerre de Sécession. Il lui aura fallu six ans pour terminer ce livre qui nous replonge dans les bals et les errances du Sud à l’agonie.
Cette fois, c’est le ténébreux Rhett qui est au cœur du récit, avant même que celui-ci ne rencontre celle qui le fera chavirer. Un regard différent sur une histoire universelle, qui fera sans doute rêver bien des lectrices (et des lecteurs d’ailleurs) nostalgiques.
Selon moi
Une version intéressante et bien écrite, et ceux qui n'ont pas aimé: pas grave!
En effet, le but de lire, c'est de se plonger dans un monde différent du sien pour sortir de sa réalité, mais c'est aussi imaginer soi-même la suite du livre lu quelque part. On imagine toujours une suite je crois, et cela même inconsciemment!
Alors, mesdames et messieurs si elle n'est pas conforme à vos désirs la suite, oubliez cette version et imaginez donc la vôtre... 
Allez au travail, faites travailler votre imaginaire!
 ;-)

Quelques liens et sources

http://livres.lexpress.fr/dossiers.asp?idc=13238&idR=4
http://www.francesoir.fr/culture/2007/11/19/autant-en-emporte-le-vent-connait-une-suite-officielle.html
http://bibliobs.nouvelobs.com/2007/11/09/autant-en-emporte-le-vent-suite
http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/1632
http://www2.canoe.com/divertissement/livres/nouvelles/2007/11/09/4643414-jdm.html
http://www.linternaute.com/cinema/film/132/autant_en_emporte_le_vent.shtml