ravensaraou Ravensara aromatica.

Souvent mes articles sont du à des rencontres, des discussions, des moments de vie dans mes journées souvent solitaires, la faute au boulot, non pas le bouleau. Toutes ces choses que j'apprend à un moment donné, mais que je suis capable d'oublier l'instant d'après, lol, me donnent aussitôt envie de les inscrire ici, comme un "pense-bête", mais aussi dans un esprit de partage ... Je lis sur le Web :
Le véritable Ravensare aromatique, souvent confondu avec le "Ravintsara", est recommandé pour diminuer l'anxiété, la nervosité et conseillé pour ses propriétés anti-stress. Il a un parfum épicé, boisé et subtil. 
Description de la plante: 
Le Ravensare aromatique appartient à la famille des Lauracées genre Ravensara, espèce aromatica. C'est un arbre qui peut atteindre plus de 20 m. L'écorce est rougeâtre, épaisse (6-8mm), finement crevassée et très aromatique, elle dégage une forte odeur d’anis. Les feuilles sont simples vertes sombres et brillantes. Les fleurs vertes et poilues mesurent 2 mm. 

Les malgaches appellent le Ravensare aromatique: havozo manitra. Les feuilles sont utilisées sur les plaies pour limiter le risque d’infection, l’écorce est appliquée sur le front pour stopper les migraines et le fruit comme assaisonnement. 

Le Ravensare aromatique est une plante endémique de Madagascar. Il se trouve dans les forêts humides de l'est. On l’appelle aussi épice de Madagascar, Noix de girofle, Quatre épices. 
Le Ravensare aromatique est largement confondu avec le Ravintsara (Cinnamomum camphora 1,8 cineole) en aromathérapie. Ainsi avec une dénomination et une description botanique correspondant au Ravensare aromatique on retrouve une description biochimique et thérapeutique correspondante au Ravintsara. 

LIENS

  1. http://www.aroma-zone.com/aroma/ficheravensare.asp 
  2. http://aromisa.naturalforum.net/t300-he-de-ravintsara-et-de-ravensara
  3. http://www.aromalves.com/rubrique.php3?id_rubrique=12

L’huile essentielle de Ravintsara est encore parfois commercialisée sous le nom Ravensare aromatique. C’est mon allié de prédilection pour l’hiver dit le Pêcheur de Lune !

"Elle est considérée comme l’un des meilleurs antiviraux naturels et aide à nous protéger efficacement contre les grippes, rhumes et autres affections hivernales. Elle a aussi des propriétés antibactériennes, anti-infectieuses et antimycosique et relaxantes. 
Indiquée pour soigner zona, hépatites virales, infections de la peau, boutons de fièvre, stress, nervosité et insomnie. 
Elle ne présente aucune toxicité et est de plus remarquablement bien tolérée par la peau. Mais faire tout de même un test de sensibilité dans le pli du coude, comme toujours! 

C'est l'une de celles que l'on peut classer dans les Huile essentielles "gentilles" avec la Lavande officinale, La Myrte verte, l'Eucalyptus Radiata ou le Géranium Bourbon par exemple.

Je vois et lis l'utilisation par inhalation: Dès le début des signes grippaux (3 à 5 gouttes dans un bol d’eau bouillante) associé à Eucalyptus radiata.

Puis l'utilisation par voie orale: Dès les premiers symptômes de grippe, refroidissement, fièvre, courbatures ou d’un infection respiratoire mélanger 1 goutte de Ravensare et 1 goutte HE Citron zeste dans une cuillère de miel, diluée dans une tisane (de thym par exemple). J’ai testé aussi dernièrement en cas de gastro une goutte dans une cuillère de miel: radical!"

Il y a 15 jours environ, une de mes pharmaciennes m'en parlait au sujet de mes rhinites allergiques. Elle me disait que parfois on avait donné un traitement à ses clients qui leurs en parlaient après en venant à la pharmacie. Alors elle m'a noté sur un bout de papier:

  • Pour un traitement de fond de Ravensare, il fallait prendre 2 gouttes le matin sous la langue, pendant 3 semaines dans le mois. A la saison d'entrée de l'hiver, ou pendant l'hiver... par exemple.
  • Au moment des crises, il fallait prendre 2 gouttes 3 fois par jours durant 10 jours, sous la langue directement apparemment pour ceux qui supportent.

 Il faudra que je teste à l'occasion!

◘◘◘ Ecologie 
Par contre je lis ici, sur le site de "naturemania.com" que "autant l'HE extraite des feuilles est respectueuse de l'environnement, autant la destruction de l'arbre pour l'extraction de l'HE de l'écorce est dévastatrice de l'espèce." Aïe !!!
Alors ne vous trompez pas de flacon !!!!

En effet, la composition chimique de l'HE d'écorce ("appelée Ravinsara anisata") est très proche de celle de l'HE de Basilic (Ocimum basilicum ssp. basilicum). 
L'exploitation de l'écorce pour l'extraction de l'huile essentielle nécessite hélas, la destruction de l'arbre. Autant l'utilisation de feuilles est écologique, autant l'HE d'écorce est destructrice et doit se faire strictement dans le cadre d'un plan d'écoforesterie.