Anciennement dédié à l’extraction de granulats, puis laissé à l’abandon, le méandre de Port-Haut à Saint-Jory, aux environs de Toulouse, s’est vite dégradé sous les agressions dont il a fait l’objet: dépôts d’ordures, feux, loisirs motorisés (motocross, 4x4, quads)...
Association locale, fédérations, municipalité en ont fait l’opération phare de la campagne "Moins d’ordures pour la nature" conduite au niveau national par France Nature Environnement les 7 et 8 octobre 2006.
Situé sur le domaine public fluvial, en bordure de Garonne, à cheval sur les communes de Saint-Jory et de Grenade, à une vingtaine de kilomètres au nord de Toulouse, le méandre de Port-Haut (ancien alluvion aujourd’hui rattaché à la berge) constituait une zone naturelle de divagation du fleuve anciennement qualifiée de "Garonne débordante".
Cette zone est reconnue pour son patrimoine naturel, notamment ses bras morts et ses boisements alluviaux qui remplissent des fonctions de milieux naturels tampons et de réservoirs de biodiversité. Les zones humides constituent des trésors naturels, remplissant de multiples fonctions écologiques mais aussi économiques et sociales.
Pourtant, les zones humides ne cessent de régresser en France. Depuis 1990, des actions en faveur de ces espaces se développent grâce à la mobilisation des pouvoirs publics et des acteurs de terrain.